CHARGEMENT

Le chargement est un peu long ?
Cliquez-ici pour commencer la navigation

Pour ne manquer aucune de nos actualités ou évènements, inscrivez-vous à notre newsletter :

Nos actualités

Derniers rayons de soleil

Nous sommes passé de l'été à l'hiver en une semaine seulement. Cette belle cistude observée sur l'un de nos quatre étangs va s'enfouir dans la vase pour mieux réapparaitre au printemps.
Naturalistes, photographes animaliers ou simples amoureux de la nature venez dans nos hébergements privilégiés pour en profiter.

Brame 2018 magnifique

Le brame bas son plein, et déjà des scènes exceptionnelles pour nos hôtes! Les photographes animaliers séjournant dans nos hébergements profitent sous leurs fenêtres du spectacle de la nature chaque soir. Si vous êtes amoureux de la nature réservez dès maintenant pour le brame 2019.

Photographiez le brame du cerf

Les grosses chaleurs estivales sont derrière nous, les soirées se font vite fraîches. L'arrière saison débute doucement et avec elle l'activité des cerfs et biches.
La période du brame se rapproche, les photographes animaliers ayant loué les gîtes pourront comme chaque année profiter du domaine pour immortaliser le seigneur des forêts dans des conditions privilégiées.
Si vous voulez  en profiter pour la saison 2019 contactez nous vite!

Douceur en fleur

Mois d'avril exceptionnel, le mercure dépasse les 30°. Qu'à cela ne tienne les orchidées fleurissent sur le domaine comme chaque années. Bien plus discrètes que les espèces présentes en jardineries, elles doivent être protégées. En effet les milieux ouverts et zones humides disparaissent chaque jours. Sur le domaine nous travaillons avec le parc de la Brenne et Indre nature à mettre en valeur ce patrimoine riche!

 

Aller sur parc-naturel-brenne.fr/fr/accueil/le-parc-naturel-regional/le-parc-en-action/quoi-de-neuf/84-tourisme/1104-des-joyaux-naturels-a-valoriser

Rainettes de mars

L'arrivée du printemps se fait sentir. Les premiers rayons du soleil font sortir les rainettes dans les prairies du domaine afin de réchauffer leur corps encore engourdi. Celle-ci est à peine plus grosse qu'une pièce de deux euros.